La création comme exutoire

Il y a encore quelques semaines, je nous revois à rigoler devant les blagues du Quotidien sur ce virus chinois qui nous paraissait encore bien loin et bien flou. Aujourd'hui, l'heure n'est plus à rigoler clairement. Ce virus est bien réel bien qu'on ne puisse pas le voir, il fait partie de notre quotidien et l'a même complètement boulversé. De nombreuses personnes disparaissent chaque jour et nous, nous attendons, impuissants, chacun chez soit, en espérant que les choses s'améliorent rapidement. La vie que l'on connaissait jusqu'alors a soudainement disparu, faisant place à un confinement le plus total où on ne peut voir que nos proches grâce à des écrans interposés. 

De mon côté, les évènements qui ont eu lieu dans ma vie personnelle ont fait que depuis 10 mois, il m'est devenu "obligatoire" d'être occupée à chaque instant pour ne pas sombrer dans des pensées négatives. C'est ma manière d'affronter les choses. Alors, je sors beaucoup, je découvre de nouveaux lieux dans ma belle ville de Lyon, je vois mes ami(e)s si indispensables dans mon équilibre, je partage mon temps entre la rédaction d'articles, mon travail en collaboration avec la marque de maroquinerie Make My Bag et ma propre marque de bijoux et accessoires Lily&Lace que j'essaie d'entretenir et de faire grandir au quotidien.

Cet équilibre je pensais l'avoir trouvé depuis le début de l'année, je pensais que les choses allaient enfin dans le bon sens mais le destin en a voulu autrement. Aujourd'hui, tout est remis en question, au point de ne pas savoir concrètement si j'aurais du travail ainsi que les rentrées d'argent qui vont avec le mois prochain. Tout comme c'est le cas pour de nombreux créateurs également. Alors forcément, le moral est en dent de scie, on se remet en question, on cherche des solutions. J'ai choisi ma voie professionnelle par passion plus que par sécurité puisque je n'envisageais pas les choses autrement. Aujourd'hui, j'en paie peut être le prix mais en même temps, qu'est-ce que j'aurais pu faire d'autre à la place ? Je n'ai pas la réponse. 

Le confinement m'a au moins permis de prendre plus le temps pour réfléchir à de nouveaux projets pour Lily&Lace. J'ai toujours beaucoup d'idées, mais pas assez de temps pour les réaliser puisque mes journées sont souvent chronométrées à la minute près. Depuis un mois, j'ai entre autres complété mon offre de bijoux, mis au point des modèles de poupées en tissus (je suis en train de réfléchir également à une deuxième version), j'ai dessiné et fabriqué des tableaux de punch needle basé justement sur ces illustrations. Est-ce que ces nouvelles créations seront bientôt en vente ? Je l'espère, au moins sur mon site en ligne qui représente actuellement mon seul canal de vente possible. Est-ce qu'après toute cette période et le retour "à la normale" Lily&Lace pourra continuer ? Rien n'est moins sûr pour le moment.

Ce qui est sûr par contre, c'est que, comme c'est le cas depuis toujours, la création est pour moi un exutoire dans lequel le temps s'arrête et me permet de m'évader. Et c'est déjà pas si mal dans la période que nous vivons. Prenez bien soin de vous et à très vite j'espère pour un article de blog plus enjoué. 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés